Webdiffusion de l’Assemblée citoyenne spéciale

 

Les vidéos de l’Assemblée citoyenne spéciale Un printemps nous unit, le monde nous attend sont maintenant disponibles pour visionnement.

Vous pouvez également relire le débat et les discussions qui se sont tenues sur Twitter en recherchant les mots clics #NMQ et #printempsuni.

CE DIMANCHE, LÉO BUREAU-BLOUIN SERA PRÉSENT

Alors que le Québec traverse une période d’ébullition politique et qu’il apparaît désormais à la recherche d’un nouveau projet social, le Nouveau Mouvement pour le Québec organise, ce dimanche 3 juin 12 h 30, une assemblée citoyenne spéciale intitulée « Un printemps nous unit, le monde nous attend! » au Centre Saint-Pierre, 1212 rue Panet, à Montréal. Le public est invité à y participer en grand nombre. L’entrée est libre.

Pour l’occasion, nous avons réuni un panel exceptionnel. D’ici à vendredi, nous vous présenterons le parcours d’un invité chaque jour. Ce dimanche, Léo Bureau-Blouin sera présent.

Léo Bureau-Blouin a été jusqu’à la fin des négociations avec le gouvernement, ce jeudi, président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ). Au cours de ce conflit étudiant historique, il a joué un rôle prépondérant pour maintenir ouverte les discussions avec le gouvernement du Québec. Il s’agit de sa première participation officielle à un événement public après la fin de son mandat comme président de la FEUQ.

Pour l’occasion, le NMQ a aussi invité à la discussion le cinéaste Hugo Latulippe, l’économiste Ianik Marcil, Léa Clermont-Dion du Mouvement du 22 avril ainsi que la metteure en scène et co-organisatrice du Rassemblement NOUS ?, Brigitte Haentjens.

« À l’approche de l’été, le temps est venu de faire monter la chaleur un peu et de chercher à traduire ce formidable souffle citoyen dont nous témoignons en une expression politique commune, résolue et souveraine », déclare Jocelyn Desjardins, porte-parole du Nouveau Mouvement pour le Québec.

Soyez nombreux dimanche. Le temps est venu de faire de ce printemps un été de renouveau. Le 3 juin, concrétisons notre avenir, un pays nous attend!

Confirmez votre présence par Facebook ou par courriel

Assemblée citoyenne spéciale
Un printemps nous unit, le monde nous attend

Commentaires fermés

Alors que le Québec traverse une période d’ébullition politique et qu’il apparaît désormais à la recherche d’un nouveau projet social viable et réalisable, le Nouveau Mouvement pour le Québec organise, ce dimanche 3 juin 12 h 30, une assemblée citoyenne spéciale intitulée « Un printemps nous unit, le monde nous attend! » au Centre Saint-Pierre, 1212 rue Panet, à Montréal. Le public est invité à y participer en grand nombre. L’entrée est libre.

« À l’approche de l’été, le temps est venu de faire monter la chaleur un peu et de chercher à traduire ce formidable souffle citoyen dont nous témoignons en une expression politique commune, résolue et souveraine », déclare Jocelyn Desjardins, porte-parole du Nouveau Mouvement pour le Québec.

Pour l’occasion, le NMQ a invité à la discussion le cinéaste Hugo Latulippe, l’économiste Ianik Marcil, Léa Clermont-Dion du Mouvement du 22 avril ainsi que la metteure en scène et co-organisatrice du Rassemblement NOUS ?, Brigitte Haentjens. De plus, le NMQ dévoilera jeudi soir le nom d’une dernière personnalité bien connue invitée à participer à cette discussion.

« Ce que nous vivons est un éveil à nous-mêmes alors qu’on pensait avoir décroché en quelque sorte. C’est la plus criante expression d’un désir de prise en charge de la politique par les citoyens », croit Jocelyn Desjardins. Cet éveil, auquel ont contribué le mouvement étudiant, la mobilisation du 22 avril et du 22 mai, le rassemblement NOUS ? du 7 avril, le film République : un abécédaire populaire, le mouvement des Indignés et les nombreux autres débats qui ont cours dans la société québécoise font en sorte qu’il importe désormais de revendiquer des changements profonds et de les traduire dans des propositions politiques concrètes. « Il faut faire circuler les idées nouvelles, faire avancer le Québec vers une plus grande autonomie et maturité politique et une plus grande responsabilité sociale. En somme, il faut plus d’indépendance et moins d’intendance », affirme Jocelyn Desjardins. « Nous avons devant nous une occasion inouïe d’avancer socialement et politiquement, de lutter pour plus que nos acquis. Saisissons cette chance unique qui nous est offerte de formuler des principes pour guider nos pas ».

Dans le contexte social de l’heure, le NMQ en tant qu’organisation propose de soumettre à la discussion l’avenir et le statut politique du Québec pour mieux garantir à jamais les libertés fondamentales des Québécois, aujourd’hui menacés par une loi spéciale infâme. « L’opinion publique réclame un changement. Nous proposons que ce changement passe notamment par l’indépendance. Tant qu’on vivra dans ce Canada qui s’éloigne de nous, entre deux légitimités qui s’affrontent depuis trop longtemps, les Québécois seront pris en otage et la prise en charge de la politique par le citoyen ne pourra jamais être complète », reprend Jocelyn Desjardins. Pour le NMQ, la réappropriation du politique passe par l’État, à condition bien sûr d’en avoir tous les attributs. « Le printemps québécois nous révèle combien il est important de se donner des institutions qui nous ressemblent, pour que celles-ci ne soient pas soumises aux arbitraires de certains premiers ministres. Il est urgent pour les Québécois de trouver collectivement des réponses à cette réalité. Faut-il se codifier ? Se doter d’une Constitution, par exemple, qui nous est propre? Ou reprendre la voie référendaire? Ce sont là des questions dont il faut absolument discuter afin que l’affront que nous avons subi ne survienne plus jamais ». Le NMQ souhaite soumettre cette idée et bien d’autres au débat, mais entend laisser bien entendu libre cours à la discussion qui aura lieu ce dimanche.

Bien sûr, plusieurs autres enjeux sociaux et politiques animent le débat actuel. Nous proposons de prendre un moment avec divers acteurs et citoyens afin d’y réfléchir et qui sait, de sortir avec quelques propositions originales. Nous espérons que cette réflexion saura enrichir les diverses instances politiques du Québec qui devront faire écho à la vive ébullition que nous connaissons.

Soyez nombreux dimanche. Le temps est venu de faire de ce printemps un été de renouveau. Le 3 juin, concrétisons notre avenir, un pays nous attend!

 

Confirmez votre présence dans Facebook ou par courriel !

 

 

La place du Québec dans le Canada depuis 1995

Commentaires fermés
28 décembre, 2011  |  Assemblées, Discours

Voici le texte d’une présentation de Danic Parenteau, professeur de philosophie et science politique au Collège militaire royal de Saint-Jean. Cette présentation a été faire devant l’assemblée citoyenne du NMQ, à Sherbrooke, le 30 octobre dernier.

La minorisation du Québec ou le Canada comme pays unitaire

Assemblée du 30 octobre à Sherbrooke : Le NMQ appelle les élus souverainistes à démissionner…

Commentaires fermés
28 octobre, 2011  |  Assemblées, Communiqués de presse, Médias

Le Nouveau Mouvement pour le Québec demande aux élus souverainistes de démissionner de cette vision électoraliste qu’inspirent la publication des récents sondages. Cela n’a pour effet que de conduire à des querelles intestines inutiles et de nous éloigner de l’indépendance. Les Québécois méritent mieux que cela.

« Nous appelons les élus souverainistes à cesser d’avoir peur de perdre et de pratiquer une politique à la petite semaine, à regagner confiance dans leurs idéaux, à faire preuve d’ambition et à se remettre à travailler pour la réalisation de ce pays », affirme Jocelyn Desjardins, porte-parole du NMQ. « Nous appelons ces élus à plus de champ et de grandeur. Faire un pays est une chose qui sort de l’ordinaire. Cela exige de faire de la politique qui sorte aussi de l’ordinaire ».

« On ne peut plus rien attendre du Canada, juge Jocelyn Desjardins. Il n’est plus réformable et il se centralise. Il s’éloigne de nous pour mieux se rapprocher de la royauté, du militarisme et de l’unilinguisme anglais. Il défend sur la scène internationale des principes qui vont à l’encontre de nos valeurs fondamentales. Il n’y a plus d’autres solutions pour nous que l’indépendance ».

À un point tournant de l’histoire du peuple québécois, le Nouveau Mouvement pour le Québec (NMQ) convie tous les citoyens à une assemblée citoyenne au Cégep de Sherbrooke, ce dimanche 30 octobre, dans le comté du premier ministre Jean Charest, à l’occasion de la commémoration du référendum de 1995. « Si Jean Charest se sent menacé par la persistance des Québécois à vouloir une commission d’enquête sur la corruption, ce n’est rien à côté de la sourde persistance des Québécois à vouloir créer un pays et se donner tous les moyens d’exister et de se perpétuer dans le temps », estime Pascal Lebel, bien connu dans la région et organisateur de l’assemblée citoyenne de dimanche.

Le NMQ profite de l’occasion pour dévoiler la programmation de cette assemblée citoyenne au cours de laquelle chacun aura l’occasion de s’exprimer pleinement et librement.

QUOI : ASSEMBLÉE CITOYENNE DE SHERBROOKE

QUAND : DIMANCHE 30 OCTOBRE 2011, 10h

OÙ : CÉGEP DE SHERBROOKE,

475, rue du Cégep à Sherbrooke

local 2-53-284 du pavillon 2 au 5ième étage

La présence de divers personnalités de renom provenant de tous les horizons et générations enrichira cette journée de discussion et de bilan sur la place du Québec dans le monde. Ces personnalités sont :

Andrée Lajoie : Constitutionnaliste, diplômée en droit et en sciences politiques des universités de Montréal et
d’Oxford, Andrée Lajoie est, depuis 1968, professeur à la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Membre au fil du temps de plusieurs commissions, dont la Commision Séguin sur le déséquilibre fiscal, les commissions Castonguay, Rochon, MacDonald et Angers. Mme Lajoie a accepté de venir échanger avec les citoyens présents et partager avec eux son expertise constitutionnelle, sans autre forme d’engagement.

Danic Parenteau : Docteur en philosophie de l’Université de Paris 1 (Panthéon Sorbonne), Danic Parenteau a été professeur à l’Université d’Ottawa de 2005 à 2008 avant de poursuivre sa carrière au Collège militaire royal de St-Jean.

Marc-André Roche : Doctorant en commerce international à l’École des hautes études internationales de
Genève, Marc-André Roche a été conseiller spécial au cabinet du chef du Bloc Québécois jusqu’en mai dernier.

Marc Bellemare : Marc Bellemare a une formation universitaire en administration et économie. Il est administrateur de la SOLIDE du Haut Saint-François depuis 2004 ainsi que du Fonds régional de solidarité FTQ depuis 2005. Membre du comité technique de SOLIDEQ depuis 1990, il a été conseiller syndical à la FTQ de 1998 à 2010 et est aussi représentant des travailleurs au Conseil arbitral d’assurance-emploi. Marc Bellemare a aussi été enseignant, employé de la fonction publique fédérale et du Cabinet de la Ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Il est aujourd’hui conseiller du Président de la FTQ et spécialiste des questions d’assurance-emploi.

En plus du manifeste Brisons l’impasse, on trouvera parmi les thèmes abordés la place du Québec dans le Canada depuis 1995, celle du Québec dans le monde, le modèle centralisateur de la Constitution canadienne ainsi que les dérives de l’assurance-emploi. Vous trouverez en pièce jointe l’horaire de la journée.

 

DÉROULEMENT
DE LA JOURNÉE

ASSEMBLÉE
CITOYENNE DE SHERBROOKE

10h00 – 10h30 Mot d’ouverture avec Jocelyn Desjardins, porte-parole du NMQ, et le manifeste Brisons l’impasse

10h30 – 11h00 Allocution de Andrée Lajoie – Les outils de centralisation du Canada

11h00 – 12h15 Échange citoyen

12h15 – 13h15 Dîner

13h15 – 13h30 Allocution de Danic Parenteau – La place du Québec dans le Canada depuis 1995

13h30 – 14h30 Échange citoyen

14h30 – 14h45 Allocution de Marc-André Roche – La place du Québec dans le monde

14h45 – 15h30 Échange citoyen

15h30 – 15h45 Pause

15h45 – 16h00 Allocution de Marc Bellemarre - Les dérives de l’assurance-emploi

16h00 – 16h45 Échange citoyen

16h45 – 17h00 Mot de fermeture avec Jocelyn Desjardins

 

faire un don